Rencontre avec Richard Valencin, Coach sportif Kurage

Mon objectif dans la vie c’est de faire en sorte que mes clients puissent vivre autrement, mieux et avec le sourire

Arrivé début janvier 2021 dans l’équipe Kurage, Richard Valencin, notre Coach Sportif nous parle de lui et de sa passion du sport. 

Peux-tu nous présenter ton parcours, comment es-tu devenu Coach ?

Avec plaisir ! Si je devais me définir, je dirais que je suis assez polyvalent, capable de passer de la gymnastique à l’haltérophilie, du fitness pur et dur, à de la Zumba. 

J’avais une quinzaine d’années quand j’ai démarré mon activité professionnelle, j’étais déjà passionné. Cela m’a poussé vers les sports de force notamment le Powerlifting (Champion du monde junior WPC en 1996 à Durban), puis j’ai mêlé cette passion à l’enseignement en devenant Coach sportif et propriétaire de clubs de sport et de crossfit. 

J’ai vécu le sport à 360 degrés, aujourd’hui mon évolution me pousse à me diriger vers le sport et la formation. C’est pour cela que Kurage m’a interpellé, lorsque j’ai vu la proposition de valeur du produit, j’ai été séduit. On prend soin des individus, on s’intéresse à eux, le tout grâce à un phénomène d’individualisation des besoins

Quelle typologie de personnes entraînes-tu en tant que coach sportif ?

Globalement, je travaille avec toutes les typologies ! Je peux travailler avec des jeunes qui se forment aux métiers de la remise en forme, mais aussi des gens qui vont passer les diplômes de l’armée, ou les pompiers par exemple. 

Je fais également beaucoup de rééducation fonctionnelle, donc je coach des personnes âgées et des personnes ayant des troubles du comportement alimentaires. 

Enfin, je suis aussi amené à suivre des gens sans pathologie particulière qui souhaitent se remettre en forme. 

Je suis un grand passionné, mon objectif dans la vie est de transformer la vie des gens grâce à l’activité physique. Faire en sorte qu’ils puissent vivre autrement, mieux et avec beaucoup plus de sourires. 

Comment as-tu connu Kurage ? 

L’aventure Kurage, c’est avant tout une histoire de rencontres ! En effet, j’ai connu le projet lorsque j’ai rencontré Thierry Ruard (Chief Business Officer – Kurage) au crossfit. Nous avions commencé à échanger un an auparavant, et sachant qu’il allait avoir besoin d’un coach sportif pour suivre l’évolution des programmes d’entraînement, il m’a exposé son projet.

Pour quelles raisons as-tu adhéré au projet ?

Je parlerais d’abord de la technologie, en effet, j’étais déjà convaincu par l’électrostimulation ! Par exemple, l’EMS classique, je m’en servais beaucoup à des fins de rééducation, quand j’avais de petites blessures. Lorsque j’ai découvert la solution d’électrostimulation fonctionnelle de Kurage, j’ai été emballé car j’ai vu les possibilités qui s’ouvraient à nous. 

De plus, il y avait un sens particulier à la genèse, en effet, si aujourd’hui Kurage s’applique aux sportifs comme aux PMR, le fait d’aider des individus à retrouver une partie de leur mobilité m’a touché. J’ai moi-même connu l’immobilisation en fauteuil roulant il y a quelques mois après un accident, j’ai sans doute développé une empathie encore plus grande pour les gens qui malheureusement le sont toujours. 

D’où est venue cette envie d’associer le sport et le médical dans ton métier de coach sportif ? 

Les deux sont indissociables pour moi ! Le sportif aguerri trouvera facilement les renseignements nécessaires à la conduite d’une bonne pratique sportive, cependant, ceux qui n’ont pas cette “culture du sport” peuvent avoir une vision biaisée. 

Quand je rencontre des personnes âgées qui me disent qu’elles ne peuvent plus rien faire, ce n’est que partiellement vrai. Je m’occupe d’une personne de 89 ans en ce moment, et au bout de deux mois d’entraînement elle a pu ressortir pour aller se promener. C’est ça aussi le sport santé, il faut faire en sorte que les gens sourient. Pour moi, on a pas besoin d’aller faire des compétitions pour faire du sport. 

L’électrostimulation était-elle une de tes pratiques de coach sportif ?

C’est une méthode très répandue surtout pour la récupération. Cependant, la différence est que Kurage propose une solution qui, au-delà de la récupération, impacte la productivité de l’individu. Donc le système d’électrostimulation fonctionnelle basé sur l’intelligence artificielle dépasse complètement ce que je connaissais. 

Quel est ton rôle au sein de Kurage ? Quelle est ton expertise ?

Je n’interviens pas sur l’aspect technique. Cependant, mon rôle sera de travailler sur des programmes d’entraînements pour les sportifs et les personnes âgées.

Mon rôle sera de me charger du matériel, de former les utilisateurs et de leur servir de soutien. En effet, sur l’aspect sportif comme sur le mental, il y a un énorme travail à faire. Souvent, se sont les grands sportifs qui sont étonnés, ils se savent très à l’aise, pourtant ils ont des courbatures qu’ils n’ont jamais eu auparavant. 

Donc j’assurerai le suivi psychologique, technique et sportif. J’interviendrai sur les trois mois du programme pour 3 ou 4 évaluations de suivi afin de déterminer ce qui a progressé. 

Comment définir ton rapport au sport et comment pourrais-tu convaincre quelqu’un d’en faire ?

Sans sport je ne peux pas vivre, et pourtant, j’ai moi-même une constitution articulaire un peu fragile. J’aime le sport comme un tout :  social, mental, physique et puis on va être honnête, si j’avais pas eu le sport, je serais trop gros ! 

Mais le sport est aussi le reflet de la vie, si vous vous dépassez dans le sport, vous pourrez l’appliquer à votre propre vie et surmonter beaucoup d’obstacles

Le bénéfice de Kurage est avant tout l’accessibilité au plus grand nombre, qu’on soit sportif ou non. L’électrostimulation est révolutionnaire mais elle ne peut marcher que si elle est accompagnée d’un programme sportif adapté. 

Penses-tu que le sport est accessible à tous ?

Je pense que le sport est accessible pour tous ceux qui le désirent et qu’il est essentiel si l’on veut garder son autonomie, chez les jeunes comme chez les plus âgés. 

Les besoins sont les mêmes pour tous les êtres humains, mais la forme (l’entraînement) ne sera pas la même. Nous avons tous besoin de nous baisser, de nous accroupir, de nous grandir, si on ne le fait plus on réduit notre autonomie. 

Contactez-nous

Découvrez les produits et services Kurage. Demandez-nous plus d’information.

Adresse

ENS Lyon

Lyon , 69007, FR

06 25 73 81 30

rudi.gombauld@kurage.fr

Follow Us